• Nous y étions (Archives nov-13 à nov-14)

    Le 18 octobre à Charbuy :
    Participation frileuse des Aubois à l'invitation de Folle Cadence, seulement 3 au stage et 2 de plus au bal. A croire que nous portons le virus d'Ebola !
    Un bon stage avec des danses et contredanses acadiennes et un aperçu rapide de danses occitanes : la confiture de Biancourt ( à tartiner avec modération ) la patate longue ( spéciale frites ), la queue du loup ( très mauvaise presse en ce moment ), le capitaine trompeur( il ne s'agit pas d'un pédalo ) etc ... pour le Québec et rigaudon, branlou, ronde du Quercy pour le Sud. Une trentaine de participants de tous horizons ( dont les danseurs de Montargis ) ont partagé dans la bonne humeur les conseils de Marion, Patrick P. et de Marie F.et Philippe C.
    Après l'effort ... le réconfort et un 18 octobre à Charbuy, nous mangeons dehors, c'est une véritable auberge espagnole !!! Il ne manque rien, merci pour l'apéro offert par Mr le Président, je ne peux pas citer toutes ces délicieuses choses ( j'ai déjà du mal à retenir les danses ... alors le consommable !!! ), moi qui croyait avoir fait le plus dur au stage que nenni, il faut résister à la tentation et le choix n'est pas facile.
    Les danseurs commencent à arriver et nous nous rapatrions vers la salle.
    Le Bal Québ'oc, c'est super, les danses collectives en ligne ou en ronde, très ludiques, sont alternées avec les danses de couple et nous passons de l'Occitanie au Québec sans les changements climatiques ... bien que ... on aurait supporté par moment un peu de fraîcheur. Tout au long de la soirée, nous sommes orientés sur de nouvelles danses du Québec. Une rencontre très conviviale, avec une musique très festive agrémentée d'une succession d'instruments; diatos, hautbois du Languedoc, violon, cornemuse, guimbarde, cabrette,boudègue (ou craba = chèvre en occitan)et boha ( c'est l'histoire authentique d'une rencontre entre une chèvre et un bouc qui aurait mal tourné ! ), percussions, podorythmies et voix vont nous combler avec un répertoire très traditionnel.
    A Charbuy, il est maintenant une tradition : la pause ... avec tout un assortiment de pâtisseries agrémenté de cidre et jus de fruits, offert et servi par les membres de cette association. Une reprise avec "A Ti à Taille" pour éliminer le surplus de calories et les musiciens de "Biscam Pas" reprennent du service.
    Une soirée superbe, pour ma part j'ai retrouvé pendant quelques heures le côté chaleureux et festif du folk souvent ignoré avec des groupes plus prestigieux.
    Merci aux membres de l'association et aux musiciens.
    Pascal
    Le 13 septembre à Neuvy-Sautour (89) :
    Rien à voir avec la veille au soir si ce n'est le folk !!!
    Dans le cadre des 50 ans de Sport et Culture, une belle journée se profile, le soleil est là avec beaucoup de monde. C'est la rencontre entre toutes sortes d'activités : tir, folklore, tarot, tennis de table et ... sans table ... etc.
    Des retrouvailles pour certains qui ne se sont pas vus pendant des décennies et qui ont déserté le pays et qui sont revenus d'un peu partout pour l'occasion.
    Après une prestation de Fabien avec des contes, accompagné de Nelly, Alain et Jean-Marc, nous allons siroter l'apéro et déguster les amuse-gueules généreusement offerts dans la cour de la mairie. Les rencontres sont chaleureuses et laissent présager une excellente soirée. Le buffet : trop à dire, tout y est, l'originalité, l'esthétique, la présentation, le service et en plus c'est excellent ! L'atmosphère dans la salle est des plus chaudes et le nombre de décibels est supérieur à la musique malgré les bouches pleines de ces délicieuses victuailles.
    Rue Cadet se met en place, les tables se plient pour faire de la place aux nombreux aubois venus pour danser, nous aurons même le plaisir de partager la piste avec des folkeux venus de Montargis. Une bonne participation générale avec une programmation étudiée  pour faire danser le maximum de monde. Nous sommes peut-être loin des danses asymétriques, plus dans un standard traditionnel mais aussi, loin de se faire écraser les pieds ou bousculer par les danseurs trop expérimentés ! Les musiciens ont fait leurs retrouvailles aussi et par moment, le nombre a plus que doublé sur scène !
    Il est temps de laisser la place à tous ces bénévoles pour ranger la salle. Ils ont su si bien nous recevoir, merci à eux et aux musiciens de Rue Cadet.
    N'attendez pas encore 50 ans pour refaire un anniversaire !!!
    Pascal
     
    Le 12 septembre à Etrochey ( 21 ) :
    Soirée très réussie, riche en découverte dans un tout autre domaine que celui du folk !
    Dans le Châtillonnais, on retrouve le même déséquilibre dans la répartition des sexes au cours des soirées folk, même plus marqué dans le public que parmi les danseurs.
    En effet, nous sommes dans une magnifique installation, une stabulation avec un cheptel impressionnant où les vaches sont largement majoritaires.
    Après une visite des lieux, où nos amies  sont vachement dorlotées, traite automatique à toute heure 24/24h, avec pesée, prise de température, nombre de pas effectués, ... etc, un robot pour venir rassembler la nourriture mise à disposition, une brosse rotative automatique pour les gratter à souhait, et une porte de sortie pour aller se dégourdir les pattes dans une prairie voisine. Leur progéniture n'est pas en reste, munie de collier d'identité, lorsque les veaux se rendent au casse-croûte, tout y est dosé !
    Et pour ce soir elles auront la musique, et pas n'importe quelle musique : du Folk !
    Akrofolk s'est mis en place et nous allons faire quelques danses apéritives au côté de la gente laitière et d'un veau de quelques heures. L'auberge espagnole est dressée au milieu de la stabulation, sous la curiosité des vaches qui souffrent du manque de train à regarder passer. Un buffet bien garni va contenter les plus difficiles et la boisson ne reflètera pas le pur produit du terroir. Un endroit idéal pour y savourer le fromage qui fleure bon !!! Merci aux organisateurs, et aux patrons de la Ferme du Mont Lassois qui pousseront même leur hospitalité à nous offrir des yaourts maison.
    On reprend la danse pour éliminer le surplus de calories (heureusement, nous n'avons pas le même équipement que notre public pour la restauration). 
    Il se fait tard, et nous devons reprendre la route. Une bonne expérience culturelle qui pourrait s'envisager sur n'importe quel site agricole ou industriel !!!
    Pascal  
     
    Le 27 juillet à Troyes :
    Quelle excellente initiative que ce bal folk programmé au parc des Moulins. Ce côté champêtre, mi-sauvage, mi-organisé  va enchanter les danseurs et cadre tout à fait avec la période estivale.
    Sur des musiques purement traditionnelles, une cinquantaine de danseurs vont évoluer sur une piste en herbe,
    loin des échardes ou des sols collants qu'il faut talquer, plus souple que le carrelage mais avec moins de rendu sur le frappé des bourrées !!!
    Sous les regards un peu surpris de nos colocataires qui ont squaté le kiosque ( les excuses s'imposent pour ce réveil musical à 17h !!! ) , nous allons évoluer pendant deux heures, déjouant les pièges de la nature, au diable les mottes, les taupinières ... l'ambiance y est et c'est plus important.
    La pluie a patienté et en toute politesse elle vient juste pour nous rafraîchir quand c'est l'heure de remballer le matériel.
    Une première à renouveler, mais avec un petit coin de plancher ce pourrait être beaucoup plus confortable.

    Pascal
     
    Le 24 mai aux enfants du folk à Savigny le Temple :Une bonne vingtaine d'Aubois ont fait le déplacement pour cette 6ème édition du festival.Nous attaquons dès notre arrivée la mise en jambe à 15h avec un premier bal à dominante bretonne avec "Kafe Koefet trio" ,un bon groupe avec une belle énergie.Un petit tour au Pub pour écouter le "Duo Synchro" de Franche-Comté nous régaler de jolies mélodies ( à l'abri des averses ! )Second bal à 17h avec "La Talvera".Ambiance occitane cette fois, la chanteuse a une belle voix et mène l'ensemble avec dynamisme. La musique est gaie et très vivante, l'ambiance y est, même si les danses proposées restent ( à mon goût ... ) très trad's et plutôt simples, on s'y amuse.Nous profitons de la seconde pause pour sortir le pique nique : c'est auberge espagnole, un peu au frais sous un chapiteau, mais sans pluie. Mais on a droit à la crousade et à la montagnarde ( sur 4 colonnes ! ) ça change un peu.Troisième bal couleur Auvergne à 19h avec "Flor de Zinc" et, évidement, pas mal de bourrées au programme !Le clou de la soirée à 21h avec le groupe "Arbadétorne" ( qui avait aussi assuré l'initiation aux danses vendéennes dès 13h sur place )Les 4 musiciens nous régalent de musiques enlevées et très animées. De plus le chanteur du groupe a vraiment une jolie voix, c'est un plaisir !N'ayant pas écouté les groupes "Matawa" et "Tord Boyaux" au pub, je n'en dirais rien.Arrive le dernier bal et le dernier groupe "Foumagnac"...vers 23h.Que dire ? Coté musical : une belle voix de basse, de bons musiciens, mais le répertoire proposé est plutôt celui d'un concert que d'un bal.Alors on essaye bien de s'adapter, allant même jusqu'à danser un congo de captieux sur une polka, mais vers minuit nous déclarons finalement forfait et prenons le chemin du retour.Dans l'ensemble nous avons passé un très bon moment.Certaines danseuses en auront même profité pour faire du shopping et renouveler leur garde robe folk grâce au commerçant spécialisé présent sur place.J'ai trouvé par contre le public moins nombreux qu'aux précédentes éditions, et surtout, remarqué l'absence sur le parquet des jeunes. C'est un peu dommage !
    Isabelle
    7 ème Nuit Trad'actuelle :
    Voici un lien pour voir les photos et une vidéo de l'est éclair : http://www.lest-eclair.fr/accueil/vous-avez-manque-la-nuit-trad-actuelle-on-vous-met-dans-ia0b0n213416
    Le 12 avril à TROYES, espace Argence :
    Quelle magnifique soirée !!!
    Merci à l'équipe de Folkafon, à tous ces bénévoles, et surtout à tous ceux qui travaillent dans l'ombre. Eh oui, il ne faut pas croire qu'il n'y a que ceux qui déambulent avec leur badge, il y a la cuisine avec sa plonge et pas forcément ceux qui sont apparus en boucle sur les photos avec de beaux tabliers, il y a aussi les danseurs dont la tenue de travail était dans la voiture prête à servir après la dernière danse pour le démontage des lumières, le nettoyage et la remise en état de la salle. Je ne parle pas de tous ceux qui étaient en poste, bien en vue : aux entrées, bar, cabaret, vente de CD et animatrices ... etc...
    Un grand merci à Gabriel Lenoir qui nous a offert une programmation impeccable et à tous ces musiciens  et techniciens de la sono et des lumières qui ont été au top du top.
    Vraiment ce fut une réussite, une soirée qui restera gravée parmi les plus belles des 7 éditions.
    Certes, un peu moins de monde, mais quel plaisir de rencontrer des danseurs ravis de leur soirée plutôt que d'avoir à faire patienter des danseurs un peu découragés par le programme et prêts à quitter les lieux avant l'heure.
    En étant objectif, le seul couac sera le plancher. A la place d'être la cerise sur le gâteau, c'était le cheveu dans la soupe ! Bof, il a encore tenu le coup ! Comme quoi, il faut faire confiance au " professionnel" ! Ne voyant pas le danger, les plus téméraires ont osé danser pieds nus !
    Un peu de nostalgie, mais il serait injuste de ne pas avoir une petite pensée pour les  Stephs, sans eux, cette soirée n'aurait pas eu lieu et ceci depuis 2005.

    Virage à droite, virage à gauche, qu'importe ! Oui, ce n'était pas le même public, et de la 7 ème Nuit Trad'actuelle, l'actuel était peut-être superflu.
    L'espace Argence reste encore pour beaucoup un lieu magique que je n'ai retrouvé nulle part ailleurs, l'écrin pour la perle permettant aux folkeux de tous horizons de se retrouver en toute convivialité.
    Après une mise en route sur les chapeaux de roue, et très peu de temps morts :
    Le Bouquet Final annoncé ! Terme non galvaudé et qui reflète bien la clôture d'un feu d'artifice !
    Il est 3h et comme prévu, il faut que ça cesse mais en douceur cette fois-ci, et pour beaucoup, le temps a passé bien trop vite.
    Ne voulant m'accaparer la totalité de l'espace, je laisse le soin aux blogueurs courageux de compléter l'article sur les groupes, les danses, ... etc.

    Pascal
     
    Bal à Marigny le Chatel le 5 avril 2014:Il y a eu sans doute un peu d'inquiétude pour les organisateurs du bal en début de soirée car la salle était quasiment vide à 21h.Cependant le bal démarre à 21h15 avec le duo Claclé, les jumelles rémoises, Claire au violon et Clémentine au clavier. Elles enchaîneront pendant une bonne heure de très jolies mélodies et des danses variées.Au fil de la soirée le groupe de danseurs finit par s'étoffer pour atteindre un nombre correct , la salle est grande et nous avons de la place pour danser, c'est appréciable.C'est le duo Électrons libres, Jean à l'accordéon, et Patrice  aux violon/banjo/mandole,qui prend le relai.Les musiques sont agréables, et bien jouées, les danses proposées variées.(bal limousine, marchoise, valse à 5 temps, polska) C'est le duo local de Clément et Noémie qui finira le bal, n'hésitant pas à rallonger en demandant aux danseurs ce qu'ils veulent danser ! Ce duo ne cesse de progresser musicalement, leur jeu est dynamique, leur répertoire plus large, on ne peut que les encourager.Bref les danseurs présents quitteront la soirée ravis de ce joli bal, très musical.Merci aux trois duos de nous avoir enchanté les oreilles par de bien belles musiques et régalé les pieds par la variétés des danses proposées.Isabelle
     

    Bal à Charbuy le 22/02 :
    Trois voitures sont nécessaires pour véhiculer les Aubois vers Charbuy. 
    Ayant un peu d'avance sur le parcours, il m'est indispensable de faire connaître toutes les richesses de Charbuy by night ... l'église, le cimetière ... et ... quelques souvenirs pour certains en faisant demi-tour devant la déchetterie !
    Après quelques détours, nous arrivons à bon port. Une bonne soirée avec une ambiance bon enfant, et ce sont Les Potes Agés qui vont ouvrir le bal et nous voici pour le coup transformés en légumes. Quelques uns s'échapperont  pour prendre la suite et ce sont maintenant Les Pois Sauteurs qui prennent le relai. C'est à tour de rôle que les groupes de musiciens vont se succéder : A Ti A Taille, La Chalande pour terminer par un Boeuf.
    Un petit entracte fort sympathique où nous sont servis gracieusement de délicieuses pâtisseries avec des boissons bien fraîches.
    Une soirée bien réussie  où règne la convivialité et la bonne humeur.
    Il est largement le temps de rentrer ( direct cette fois-ci !!! )
    Pascal

    Bal à Gron le 8 février :

    C'est une douzaine d'aubois qui se sont retrouvés pour aller au bal de Gron samedi soir.Après une auberge espagnole fort sympathique, ( et un buffet délicieux de plats partagés, comme souvent ! ), le bal démarre avec les 9 musiciens d' "Akrofolk".Une ambiance Balkans et Israël vient colorer le bal en alternance avec les danses habituelles des bals folk. Grâce à l'animateur du stage Balkans organisé l'après midi, Patrice Perdrisot venu de Dijon, tout le monde peut suivre les danses collectives, dont certaines nous sont déjà connues, comme Nigouno shel Yossi , Soulam Jacob, le lesnoto.Le bal se poursuit dans une très bonne ambiance avec le groupe  "Airs de Rien"  et  se termine à 1h15 du matin par un bœuf entre les musiciens.Tout le monde remontera dans les voitures très satisfait de cette soirée organisée par nos amis danseurs de Sens.Isabelle

    A défaut de commentaires sur le stage et bal de Macey le 11/01/2014, vous trouverez quelques photos en cliquant ici .

     

    Soirée morvandelle à Bragelogne :

    La soirée s'annonçait bien pour les organisateurs qui sans trop faire de publicité avait bouclé les réservations bien avant le jour "J". En avant première, un stage de découverte des danses morvandelles a réuni une bonne trentaine de personnes. Mené de main de maître par Raphael Thierry, grand défenseur des arts et traditions morvandiaux, le stage a permis la découverte ou la re-découverte des scottichs (et ses variantes locales), branles et bourrées de cette belle région. A ouïe dire, l'après-stage a aussi marqué car ni la boisson ni les amuses gueules ne manquaient semble-t-il. Cette troisième mi-temps a été bien réussie à ce qu'on m'a dit.

    Le soir, rendez-vous au pressoir pour la veillée. De belles tablées, une scène pour les musiciens, un espace de danse, des tentures comme plafond avec déjà des notes de musiques dans l'air. Voilà le cadre. L'ambiance chaleureuse et conviviale se met en place petit à petit. Se mettre en place est d'ailleurs une vraie gageure (n'est-ce pas Louise?) car l'espace manque un peu. Mais qu'importe le confort puisque rapidement la musique nous ouvre les portes du Morvan qui vient à nous et Raphael Thierry nous plonge dans une veillée d'un autre siècle par ses histoires en patois (heureusement sous-titrées).

    Au milieu de la veillée, une bonne soupe maison vient nous réchauffer accompagnée de son pain à tremper. Délicieux!

    Les histoires, la musique et les chants s'emmêlent tout au long de la soirée. Il ne manque qu'un bon feu de cheminée pour se croire dans une veillée du début du 19ème siécle.

    Quand la musique s'y prête, nous nous lançons à quelques uns à faire quelques pas de danses.

    De nombreux danseurs sont présents et leurs jambes commencent à fourmiller. Les histoires se terminent et maintenant le bal prend le relai. C'est Bal Taquin et Raphael qui l'animent avec un bel entrain. Les danseurs sont ravis de pouvoir s'exprimer et même les novices apprécient. Une petite pause avec les musiciens locaux et c'est reparti pour les danses morvandelles, et cela jusque tard dans la nuit. Bref c'est une soirée très réussie. Merci aux organisateurs et aux morvandiaux.

    Jean-Marc

    http://www.lest-eclair.fr/loisirs/une-veillee-morvandelle-memorable-ia34b0n179132

    Maltaverne à Saint André le 23-Nov-13:

    C'est en douceur que démarre le bal: Clément et Noémie nous jouent quelques morceaux avant l'arrivée du groupe invité "Maltaverne". A partir de là...bonjour les décibels! Il y a donc encore des musiciens qui pensent que débauche de décibel = ambiance et/ou qualité?

    C'est donc parti pour une ambiance, c'est vrai annoncée très celtique/rock. Le répertoire est pauvre, peu varié, pas très adapté pour des danseurs.Malgré tout, nous ne nous décourageons pas et pour passer une bonne soirée, nous allons donc improviser. C'est devenu le jeu de "que va t-on danser sur cette musique"?Dans la bonne humeur, nous enchaînerons donc Chapeloise, Gigue, Andro, Rond de St Vincent, Scottish, Valse et même, soyons fous, Bourrée, Congo de Captieux et Madison!Qu'au moins le plaisir de danser puisse être au rendez vous...Le groupe ne jouera même pas 2h, si on compte les interventions parlées entre les morceaux; histoires dont on n'avait que faire, le tout entrecoupé de "chauffe Marcel" pour l'ambiance (sic!).Bon, pour un concert "rock" ça pouvait le faire: y'avait du son....le groupe a ses supporters, le public était quand même nombreux, mais c'était  trop "lourd" à mon goût!Quel plaisir après ça de retrouver Clément et Noémie pour finir le bal sur une note plus calme. Merci à eux d'avoir fait plaisir aux danseurs.Enfin, j'aurai testé Maltaverne une fois...ce sera suffisant!Isabelle
    J'y étais aussi, et ma foi oui c'était du rock celtique plutôt qu'un bal folk mais personnellement je connaissais et je savais à quoi m'attendre.Et finalement, j'ai passé une agréable soirée. Je me suis amusé et j'ai bien dansé.Bien sûr, j'aurai préféré un bon groupe folk mais un groupe celtique qui déménage ça change et ça attire un autre public.Ma seule vraie critique concerne le volume sonore insupportable pour nous folkeux habitués à des bals où on peut se parler. C'est quand même bien plus sympa et meilleur pour nos oreilles...Un remerciement aussi à Noémie et Clément pour leur prestation appréciée de tous (enfin, des danseurs).Jean-Marc

    Soirée Beaujolais à Planty le 23-Nov-13:
    C'est une excellente initiative du comité des fêtes de Planty d'avoir invité le groupe Balansol pour animer cette soirée.
    Une belle petite salle, avec un vrai parquet pour danser
    et nul besoin de "Marcel" pour chauffer les danseurs ! ... Marianne et ses acolytes font le nécessaire. Pour une entrée à 10€, avec le verre de Beaujolais, une assiette anglaise bien garnie, chips, salade, fromage, dessert et café, le tout servi dans de la vraie vaisselle ( avec changement d'assiettes, svp ! ), que pourrait-on critiquer ? C'est dans une ambiance chaleureuse que nous allons évoluer avant, pendant et après le repas.  Dans l'assistance, les plus téméraires vont venir partager les danses avec nous et grossiront l'effectif lors des danses basiques : cercle circassien, bourrée en cercle, bourrée à 2 temps, chapeloise, andro, hanterdro et laridée. Seulement une petite dizaine de danseurs confirmés auront eu ce plaisir loin des décibels proposés pour 8€, et avoir de la place pour danser sans se faire bousculer est appréciable.
    Il est minuit passé et nous quittons la salle, sans avoir la tête comme un chou-fleur, merci au comité des fêtes et aux musiciens.
    Pascal

    Fest Noz à Chevannes le 16 nov 2013:
    Peu d'Aubois ont fait le déplacement dans l'Yonne et tant pis pour les autres. Une grande salle, avec un plancher qui glisse bien, des drapeaux bretons un peu partout, pas de bonnet rouge ! mais une bonne odeur de crêpes qui vient émoustiller nos papilles, voilà en gros le décor. Le bal débute à 21h et c'est le groupe Armaez qui ouvre les hostilités. Il a fait peau neuve avec  Bertrand B. et Christian F. et ça danse sans retenue avec un bon répertoire. Une bonne ambiance se dégage et même les bretons les plus sérieux ont lâché la pression. Facile d'emboîter le pas avec Airs de Rien, puisque deux de ses musiciens étaient déjà en place, le temps de faire descendre une crêpe ( offerte avec le billet d'entrée ! ) et c'est reparti. Une excellente sono. gérée par Michel E. va assouvir les plus exigeants et la participation des danseurs est remarquable. C'est ainsi que nous allons bretonner dans la bonne humeur jusqu'à 1 h du matin. Une soirée réussie et pourtant ce n'est pas un fan de danses bretonnes qui l'avoue !!!
    Alors, Aubois danseurs, tous à vos agendas, vous pourrez rattraper cette absence, en venant le 11 janvier 2014 à Macey partager le plancher animé par Airs de Rien.
    Pascal

    Bal à Etigny, le 09 nov 2013,

    Ca commençait comme à l'habitude : rendez-vous à l'entrée de l'autoroute, covoiturage, pluie pluie pluie. Mais à l'arrivée plus de 10 musiciens faisaient leurs essais acoustiques et plantaient déjà le décor sonore. Buffet gargantuesque pour prendre des forces. Puis le groupe Airs de rien nous a entrainés pour tourbillonner avec son joueur de flûte virtuose. Ensuite six bretons sont montés sur scène. Le groupe Inzhe : t-shirts noirs, pantalons noirs, barbes grises, un physique de marins capables d'affronter les tempêtes, mais alors! Quelle musique! Elle était très dansante, très rythmée, parfois des accents jazz. Je ne connaissais pas tous les instruments, je ne connaissais pas leur musique mais c'était épatant, malgré la sono beaucoup trop forte. Ils nous ont montré des danses nouvelles. Ils nous ont même complimentés qu'on valait bien les danseurs bretons! Nous étions une vingtaine d'aubois noyés dans une très nombreuse assemblée.

    Marie

     

    « Plans2014/11/29 et 30 Bals de Chablis le 29/11/2014 et de Chartrettes le dimanche 30/11/2014 »
    Partager via Gmail Yahoo!